Éducation

LES ÉCOLES APPRENANTES ET INNOVANTES

Samedi dernier, j’ai eu l’opportunité d’assister à la journée d’échanges sur les écoles apprenantes et innovantes organisée par ANTÉCOSA. Des intervenants inspirants ont présenté leur vision de l’école du 21e siècle :

Mme Pascale Haag de la Lab School Paris, M. Ugo Cavenaghi du Collège Sainte-Anne, M. Thomas Bastien du MBAM, M. Ollivier Dyens de l’Université McGill, Mme Nathalie Couzon du REFER, M. Gino Lévesque d’ECE et Mme Céline Fouquet d’Antécosa.

Après avoir écouté ces personnes très engagées, motivées et motivantes, je n’ai qu’à partager avec vous leur façon de voir l’école du 21e siècle. Je vous invite à découvrir leur projet pédagogique qui seront présentés dans mes prochains articles.

Aujourd’hui, je vous présente la Lab School Paris (école associée à une équipe de recherche). Elle se définit comme une école innovante, bilingue, solidaire, laïque et éco-responsable. Elle accompagne les enfants aussi bien dans l’acquisition des connaissances que dans la globalité des apprentissages, pour leur permettre de devenir des citoyens responsables, éclairés, autonomes, solidaires et épanouis. En visionnant cette vidéo, vous allez avoir une meilleure idée de cette école.

Tel que décrit par elle même, la pédagogie de la Lab School s’inspire d’une part de l’apport des pionniers de l’innovation pédagogique, tels que Maria Montessori, Célestin Freinet, John Dewey, Alexander Neill ou Rudolf Steiner, d’autre part des recherches actuelles en sciences de l’éducation et dans d’autres champs comme la psychologie, la sociologie, les neurosciences, la philosophie ou l’anthropologie.
En concertation avec le conseil pédagogique et les chercheurs du Lab School Network, l’équipe éducative prend en compte les études qui évaluent scientifiquement les pratiques pédagogiques, tant du point de vue de la réussite scolaire que du bien-être à l’école et les mettent en œuvre avec les enfants (par exemple, classes multi-niveaux, tutorat par les pairs, enseignement des compétences socio-émotionnelles ou soft-skills).

J’ai pu retenir les idées clés suivantes :

  • bilinguisme (français – anglais),
  • apprentissages autonomes permettant à l’enfant d’apprendre à son rythme,
  • plan de travail géré par l’enfant,
  • apprentissage par le jeu,
  • établissement d’un conseil étudiant pour se gérer eux-mêmes,
  • recherche du bien-être de l’enfant et de l’enseignant,
  • apprentissages collaboratifs de préférence à la compétition,
  • tutorat par les pairs,
  • rôle accompagnateur de l’adulte,
  • école amusante,
  • pas de crainte de faire des erreurs car on ne perds jamais, soit on gagne, soit on apprends.

Accompagner les enfants en les rendant acteurs de leurs apprentissages pour qu’ils deviennent des citoyens éclairés, des citoyens solidaires, autonomes, éco-citoyens sensibles au développement de la planète et surtout qu’ils puissent s’épanouir, être heureux … Bravo Mme Haag pour cette réalisation!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s